Le Blog Argentique

Découvre la photo argentique !

Comment créer des Cyanotypes : la recette

Comment créer des Cyanotypes : la recette

Le Cyanotype est un ancien procédé photographique. Créé en 1842, il a la grande particularité de produire des images au bleu caractéristique, sans encre ni électricité, mais uniquement grâce aux UV du soleil. En plus il est très simple à mettre en place, et peut être facilement fait à la maison. Il existe même des petits kits prêt à utiliser pour pouvoir en faire soi-même !

Dans un précédent article, on parlait de son histoire et de son principe chimique, mais aujourd’hui on va voir comment fabriquer facilement des Cyanotypes avec ses petites mains !

Les ingrédients

  • Une solution à 20% de citrate d’ammonium ferrique verte ou brune – La verte a la réputation de donner un temps d’exposition légèrement plus court que la brune, mais les deux fonctionnent.
  • Une solution à 8% de ferricyanure de potassium
    Qui est de couleur rouge, à ne pas confondre avec le ferrOcyanure de potassium qui est jaune.

A savoir qu’il faut compter 1 à 2mL de chaque solution pour couvrir une page A4.

Tu peux retrouver ces 2 produits dans nos Kits Cyanotype, qui sont fabriqués artisanalement en France. Mais aussi du papier et des pinceaux pour pouvoir créer tes premiers cyanotypes facilement !

Les outils

  • Du papier ou tout autre support
    Ca marche aussi très bien sur du carton, des tissus, ou du bois non traité.
  • Un pinceau assez large
    Un pinceau en mousse ou un pinceau de travaux.
  • Un petit récipient
    Type ramequin, bécher, pot de crème, ou quoi que ce soit qui traîne 😁
  • Une plaque en verre, ou un cadre photo
    Pour bien plaquer le support choisi.
  • Un bac rempli d’eau
    Pour le rinçage.

A noter que tous les types de papiers font l’affaire pour s’amuser le temps d’une après midi, pense simplement à privilégier les papiers assez épais puisque les papiers d’imprimante classiques ont tendance à se déchirer au rinçage. Et si tu veux un résultat vraiment parfait, voici un petit article où on détaille un peu mieux comment choisir le bon papier :

Avertissements

Malgré les risques très réduits, la fabrication de Cyanotype nécessite quelques précautions pas toujours bien mentionnées sur les kits grand public :

La création de Cyanotype utilise et crée des produits peu toxiques pour l’homme mais pouvant être irritants. Evitez tout contact avec la peau ou les yeux, toute inhalation, ou toute ingestion. L’utilisation de gants et de lunettes de protection est conseillée. Conservez ces produits hors de portée des enfants.

Le ferricyanure de potassium utilisé peut être nocif pour les organismes aquatiques. Il ne doit pas être rejeté dans l’évier ou dans la nature. De plus, ce dernier ne doit jamais être mis en contact d’acides puissants.

La recette

Etape 1 : Préparer les produits

Tant que les deux solutions ne sont pas mélangées ensemble, les manipulations peuvent être effectuées à la lumière du jour.

Pour pouvoir créer des Cyanotypes, on doit d’abord préparer les deux solutions dont nous avons besoin.

Avec un Kit Cyanotype : ici c’est très simple, les bouteilles contiennent déjà la bonne quantité de produit. Il suffit de les remplir avec de l’eau. Tu peux utiliser l’eau du robinet, à condition qu’elle ne soit pas trop calcaire, auquel cas il vaut mieux utiliser de l’eau déminéralisée.
Enfin, agite les bouteilles jusqu’à ce que les produits soient entièrement dissous, et tu peux passer directement à l’étape suivante.

Avec les produits en vrac : il est aussi possible de trouver les produits séparément chez certains grossistes. Mais ils sont proposés dans des quantités qui peuvent permettre de faire des milliers de pages, donc c’est intéressant uniquement si tu prévois de faire vraiment beaucoup de Cyanotypes.

Auquel cas, pour préparer tes produits sans kits, ça va être à toi de jouer au petit chimiste. Tu vas devoir préparer les deux solutions avec les bonnes concentrations : à savoir 20% pour le citrate d’ammonium ferrique et 8% pour le ferricyanure de potassium. Pense à préparer la même quantité de chaque solution, puisque nous allons utiliser autant de l’une que de l’autre.

Conseils de conservation

Une fois les deux produits préparés, si tu ne veux pas tout utiliser d’un coup, il est nécessaire de les garder chacun dans un récipient différent pour les conserver. Lorsqu’ils sont mélangés ensemble, comme nous allons le faire dans les prochaines étapes, le produit créé ne peut être gardé que quelques heures. On va donc mélanger uniquement la quantité dont on a besoin pour ne pas en gâcher.

Pour pouvoir les conserver le plus longtemps possible, les deux produits doivent être stockés dans un lieu frais et à l’abri de la lumière. Au frigo, il est possible de les conserver jusqu’à 2 mois. Au-delà, les solutions restent utilisables, elles deviennent simplement moins efficaces avec le temps.

Si ces dernières ne sont pas correctement stockées elles se dégradent beaucoup plus rapidement et peuvent développer des moisissures. Si vous en constatez dans vos produits, tout n’est pas perdu. Ils restent utilisables après filtration, même s’ils seront bien moins efficaces.

Etape 2 : Créer le mélange sensible à la lumière

Nous allons mélanger les deux produits, à partir de ce moment, toutes les manipulations doivent être faites à l’abri de la lumière naturelle pour éviter toute source d’UV.

Verse la quantité souhaitée de l’une des solutions dans un récipient propre et ajoute la même quantité de la seconde solution. Avec les bouteilles transparentes du Kit Cyanotype tu peux comparer le niveau de chaque produit pour être sûr d’avoir mis la bonne quantité. A noter qu’il faut très peu de produit pour faire des Cyanotype, compte 20mL (soit 10mL de chaque solution) pour couvrir environ 5 à 10 feuilles A4.

Mélange quelques instants pour que les deux produits réagissent ensemble.

Ta préparation à Cyanotype est maintenant prête ! Attention à ne pas l’exposer à la lumière naturelle qui contient des UV, et à l’utiliser rapidement. Elle ne peut pas être conservée plus de quelques heures.

Etape 3 : Badigeonner le support

Maintenant que le produit est prêt, il est temps de l’appliquer sur un support. On prend généralement une feuille de papier, mais ça marche aussi très bien sur du carton, des tissus, ou du bois non traité. Il est même possible d’en créer sur du verre à l’aide de gélatine ou d’agar-agar.

Dans tous les cas, pense à protéger l’endroit où tu veux faire cette étape, d’autant plus si tu es sur un meuble en bois. Le produit pourrait entrer dans les fibres du meuble et y incruster la couleur bleue du Cyanotype définitivement.

Badigeonne ton support à l’aide d’un pinceau large. Applique la solution verticalement puis horizontalement afin de bien imprégner le support. Fais attention à mettre une couche de produit très fine sans quoi une grande partie de ta création risque de partir au rinçage.

Enfin, laisse ton support sécher à l’abri des UV. Tu peux le laisser à plat ou l’accrocher avec des pinces à linge. Si tu es vraiment pressé, tu peux utiliser un sèche-cheveux pour gagner du temps, même si un peu de patience est clairement plus écologique.

Avant d’être exposé au soleil, la couleur du produit à Cyanotype peut varier du brun/vert au jaune, ne soit pas inquiet si tu n’as pas la même couleur que sur les illustrations de l’article.

Une fois bien secs, les supports badigeonnés de produit à Cyanotype peuvent être conservés à l’abri de la lumière et de l’humidité jusqu’à une semaine. Au-delà on peut avoir des temps d’exposition au soleil plus long, et un résultat plus clair, voire même commencer à observer taches sur le résultat final.

Etape 4 : Ajouter les éléments de ton choix

Maintenant que ton support est prêt, il est temps de l’exposer à la lumière du soleil. Pour cela, dispose le(s) élément(s) de ton choix (des plantes, des plumes, des morceaux de corde ou de ruban, etc…) sur ton support, et couvre le tout avec une plaque de verre pour que ça soit bien maintenu. Tu peux aussi placer le tout dans un cadre photo si ce n’est pas trop épais, la vitre du cadre suffira à bien plaquer l’ensemble.

Avis aux parents, on peut aussi faire dessiner les enfants sur du papier calque avec un feutre noir bien épais, et le poser dessus pour le reproduire en Cyanotype. 😉

Etape 5 : Exposer le Cyanotype

Place tes créations en plein soleil. Pour obtenir une exposition correcte, la durée dépend de la puissance des UV et de la couleur finale souhaitée. Suivant la saison, en France, compte environ 15 minutes en plein soleil en plein été, et jusqu’à 1h30 en hiver.

Si le ciel est nuageux, la durée d’exposition peut être multipliée par 5, voire 10, pense donc à les exposer pendant des journées bien ensoleillées. Autrement, il est aussi possible d’utiliser une lampe UV pour ne plus dépendre de la météo.

En plein soleil

Avec une lampe UV

Exposé aux UV, ton support va alors rapidement changer de couleur. Le Cyanotype va d’abord virer au bleu-gris, avant de partir vers une teinte marron, et de finalement être à cheval entre le marron et le bleu. C’est quand cette dernière teinte est bien marquée que l’exposition est réussie.

Etape 6 : Rinçage

Retourne sous une lumière artificielle.

Après avoir exposé ta création en plein soleil, prends un bac suffisamment grand pour pouvoir y tremper ton support, et remplis-le de quelques centimètres d’eau.

Si tu utilises un support de grande taille et qu’il est impossible de le rincer en le plongeant dans l’eau, tu peux aussi faire cette étape en le rinçant doucement avec un pinceau ou une brosse douce.

Au début du rinçage
A la fin du rinçage

Le rinçage dure environ 2 à 3 minutes en mélangeant régulièrement. Ton eau va alors jaunir et le bleu caractéristique du Cyanotype va se révéler doucement. Le rinçage est terminé quand les parties claires ne sont plus du tout jaunes. Il peut être nécessaire de remplacer l’eau pendant le rinçage si tu n’en as pas mis assez.

“Mon Cyanotype reste légèrement jaune, que faire ?” : Si ton papier garde une teinte légèrement jaune après le rinçage, il est possible que ce soit dû à une eau trop calcaire, ou à un papier au pH trop élevé. Fais un nouvel essai en ajoutant un peu de vinaigre blanc ou de jus de citron à ton eau de rinçage, cela devrait corriger en bonne partie le problème.

Toutes mes félicitations, ton Cyanotype n’est plus sensible à la lumière ! Le bleu visible dans le bac va continuer à se foncer durant le séchage au contact de l’oxygène présent dans l’air.

Etape 7 : Admirer le travail

Après séchage, ton Cyanotype est terminé ! Tu peux maintenant admirer ta création et le partager avec tes proches !

Faire des expériences avec le Cyanotype

Le Cyanotype a un bleu très particulier qu’on reconnaît assez facilement. Mais on va voir qu’avec quelques produits que tu as certainement dans tes placards, on peut réussir à le modifier !

Pour cela rien de plus simple, directement après le rinçage, trempe tes créations dans un second bac rempli d’eau en y ajoutant le produit de ton choix pour voir son action !

  • L’eau oxygénée : diluer quelques gouttes d’eau oxygénée dans de l’eau permet d’y ajouter de l’oxygène. Le Cyanotype va alors produire un bleu très profond en quelques secondes !
  • Le vinaigre blanc : contrairement à l’eau oxygénée, diluer quelques gouttes de vinaigre dans de l’eau va alléger la teinte bleue. Mais il crée aussi plus de nuances. Vous obtiendrez alors un résultat plus doux.
  • Le thé : le tanin présent dans le thé va venir transformer le bleu en une teinte brune, voire grise. Pour vraiment voir l’effet, il faut laisser le thé infuser assez longtemps, et en mettre quand même une bonne quantité. Le vin a d’ailleurs un résultat similaire, mais le prix n’est pas le même que des sachets de thé. 😅
  • Le café : le café lui aussi contient du tanin, il a donc un effet assez similaire au thé. Généralement il attaque simplement un peu moins le bleu, ce qui donne un aspect à cheval entre le brun et le bleu.

La gestion des déchets

Comme on en parlait plus haut, le Cyanotype utilise des produits peu dangereux pour l’homme mais pouvant être nocifs pour les organismes aquatiques. Il reste donc préférable de les stocker les restes de produit et les eaux de rinçage en bouteilles ou en bidon, avant de les confier à votre déchetterie locale.

Si vous n’avez pas envie d’aller à la déchetterie trop souvent, il est possible de laisser le tout devant une fenêtre quelques jours. Un dépôt bleu va se former. Vous pouvez alors laisser s’évaporer l’eau naturellement, sans la chauffer, et remplir à nouveau votre contenant lors de vos prochaines réalisations.

Quand vous avez une bonne quantité de dépôt, vous pouvez la confier à votre déchetterie locale en inscrivant “Bleu de Prusse” dessus. Ce produit n’est pas particulièrement dangereux, il sert même de médicament en cas d’accident nucléaire. Mais il reste préférable d’éviter de le relâcher dans l’environnement. Avis aux artistes, on peut aussi le réutiliser comme pigment dans les peintures à l’huile, ou en aquarelle bien que certains ne l’apprécient pas vraiment puisqu’il se mélange très mal aux autres couleurs. 😊

Découvre du matériel reconditionné

Découvre sur la boutique du Blog Argentique tout le matériel nécessaire pour développer et tirer tes photos. Reconditionné et garanti pendant 12 mois, retrouves-y des produits d'occasion remis à neuf par nos soins à des prix imbattables !

La boutique

Retrouve Le Blog Argentique sur les réseaux sociaux !

Abonne toi à la Newsletter

pour être au courant des prochains articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour,
    Merci pour votre article très détaillé ! Je reprends le cyanotype après quelques années et je n’arrive pas à avoir de détail dans la transparence des végétaux notamment (nervures, squelette de feuille …). J’ai un peu de détail à la fin de l’exposition mais au rinçage tout disparait pour ne laisser qu’un aplat de blanc.
    Est ce que le temps d’exposition joue ? Ou la qualité des chimies que j’ai laissé dormir trop longtemps (même si les deux sont restées dans leur contenant séparé) ?
    Merci !

    1. Dans la très grande majorité des cas un bleu qui part au lavage est signe d’un manque d’exposition, ou d’une trop grande quantité de produit appliquée sur le support.
      Néanmoins, un produit trop vieux peut aussi avoir du mal à réagir et donner un résultat similaire. Il est possible de conserver les produits 2 mois au frais une fois qu’ils sont dilués dans l’eau avant qu’ils ne deviennent trop faibles pour être utilisés.

  2. Bonjour, nous avons acheté un kit 500ml, faute de disponibilité d’autre produit. Cependant, ne voulant pas faire 200 A4 d’un coup ou dans le mois à venir, auriez vous des indications afin de diviser les produits et quel quantité d’eau nécessaire si nous voulons diviser le produit en 2 ou en 4?

    1. Alors d’un point de vu technique il est possible de diviser les produits pour ne pas avoir à tout utiliser d’un coup. Pour ça vous aurez besoin d’une balance de précision pour mesurer les quantités de produit, et ensuite il suffit d’ajouter de l’eau de manière à respecter les concentrations mentionnées sur les bouteilles.

      Néanmoins, ce n’est pas une pratique recommandée. Comme la manipulation des produits demande des précautions particulières, les kits sont prévus pour vous permettre de ne jamais avoir besoin de les manipuler sous leur forme solide, qui est très volatile et irritante. Et ainsi limiter au maximum les risques de contact et d’inhalation.

  3. J’ai fait une 1ère tentative dans le noir complet mais dans une salle de bain avec des ampoules LED. Ceci explique-t-il que mon produit soit devenu bleu avant exposition à la lumière naturelle ?
    J’avais effectivement lu que les ampoules pouvaient avoir un effet.

    J’ai fait une 2ème tentative toujours dans le noir (sans LED), mais le produit n’est pas jaune. Pourtant j’ai utilisé la même quantité de chaque produit. mélange que j’ai conservé dans le noir.
    Dois-je réessayer en mettant plus de produit jaune ? Lequel ?

    Merci pour votre aide !

    1. Le mélange des deux solutions peut donner un produit qui va du jaune au vert suivant la concentration en fer du Kit Cyanotype. Attention tout de même, avec certaines ampoules de couleur jaune, le vert peut paraitre bleu, donc n’hésitez pas à faire des essais même si ça vous parait bleuté avec votre éclairage 😉

      Néanmoins, si le mélange est vraiment totalement bleu à la lumière du jour, c’est qu’il a été exposé à une forte dose d’UV durant un bon moment, ce qu’une ampoule classique ne peut pas produire. Seul un stockage trop long et exposé aux UV peut en être la cause.

  4. bonjour, je n’aime guère le ‘bleu’ cyanotype, mais je vois sur internet des tirages cyanotypes avec du gris, du beige et un peu de bleu, et là j’aime beaucoup.
    J’ai l’intention d’effectuer des essais sur porcelaine.
    Y a-t-il un produit ou des dosages différents pour éviter ce bleu particulier.
    Merci pour la réponse.

  5. Bonjour et merci pour la clarté de vos explications.
    Je souhaite préparé des supports en tissu pour faire des cyanotype dans quelques jours. Peut-on préparer les supports et les conserver plusieurs jours avant de les utiliser.
    Avez-vous déjà préparé des supports papier ou textiles afin de les utiliser plus tard et si oui, combien de temps les avez vous conservé ? Avez-vous observer une différence sur le résultat ?
    Merci !

    1. Jusqu’à une semaine ça ne pose pas trop de problème si c’est bien sec et conservé à l’abri de la lumière. Au delà, on peut avoir des durées d’exposition plus longues, et un résultat plus clair, voire même commencer à observer des taches apparaître.

  6. Bonjour,
    Les tirages réalisés ce dimanche sont tous sortis bleu marine, avec une exposition entre 8 et 9 mn, J’ai arrêté l’exposition car le papier expose devenait kaki … aurais je du attendre plus longtemps pour aller jusqu’au marron bleu dont vous parlez? Ou bien arrêter beaucoup plus tôt parce que c’est allé assez vite … ? Est ce que plus on laisse exposer plus c’est foncé ? 
    Merci de tous ces conseils
    Cordialement
    Nathalie

    1. Du moment que le résultat vous plaît c’est le principal 😁
      Maintenant oui, plus on laisse le cyanotype au soleil, plus il va foncer (dans une certaine limite), mais c’est à vous de voir la durée qui vous convient pour l’ensoleillement que vous avez 😊

      1. Merci beaucoup de votre réponse, je m’en doutais bien un peu, et c’est parce que je suis déçue du résultat, trop bleu marine que j’ai cherché des solutions. Alors que d’habitude mes bleus sont beaucoup plus cyans. Je me demande si le produit (récent et nouveau n’est pas plus dosé que d’habitude … ) je vais continuer d’explorer …
        Vous avez écrit une citation dans le blog, de Emerson … je me suis donc sentie très Vandale, faisant des peintures rouges et des cyanotypes … je me suis permis de partager la citation … [lien censuré]
        En tout cas merci beaucoup

      2. Il suffit de réduire le temps d’exposition et vous aurez un bleu bien clair 🙂
        Avec l’été qui arrive, le soleil donne beaucoup d’UV sous nos latitudes en ce moment, il ne faut que quelques minutes pour obtenir un bleu clair 😉

  7. Bonjour,
    J’utilise ce procédé dans un spectacle, et je cherche à ce que le produit appliqué sur mon support avant exposition soit le plus clair possible (jaunâtre plutôt que vert ou brun). Est-ce maîtrisable ? Qu’est-ce qui détermine l’intensité de a couleur à cette étape là ?
    Merci

    1. Comme le ferricyanure donne toujours une solution jaunâtre, c’est le citrate d’ammonium ferrique qui définit la couleur avant exposition. Plus il est brun, plus la couleur du produit à cyanotype va tirer au jaune, et plus il est vert plus ça sera brun voire vert.
      Maintenant il est compliqué d’avoir une couleur vraiment claire puisque c’est la quantité de produit qu’on met sur le support qui détermine l’opacité, et qui dit moins de produit, dit un résultat moins marqué.

      1. Merci pour cette réponse très complète.
        Cela signifie que si je choisis un citrate d’ammonium ferrique brun mon produit sera plus jaunâtre, c’est ça ?

  8. Bonjour, pour imbiber le support avec le produit, faut il être dans le noir total, à l’intérieur sans soleil direct, doit on avoir ces lampes rouges qu’utilisaient les photographes à l’époque ??? Merci de votre retour ! Bonne journée !

    1. Les Cyanotypes ne sont sensibles qu’aux UV, il faut donc simplement être à l’abri de la lumière extérieure. Ca peut être fait sous n’importe quelle lumière artificielle, et ça peu importe sa couleur, puisque les ampoules du commerces n’émettent quasiment pas d’UV (du moins suffisamment peu pour ne pas impacter vos cyanotypes)

  9. bonjour,
    est-il possible de faire du cyanotype sur du bois brut et de le vernir après séchage ?
    le procéder est-il équivalent ou des étapes sont à faire en plus.
    cordialement.

    1. C’est totalement possible, pensez à bien poncer votre bois proprement au grain ~180 pour optimiser l’accroche du produit dessus, et si les résultats sont trop clairs, n’hésitez pas à passer plusieurs couches de produit à Cyanotype, et à rajouter quelques mL d’eau oxygénée dans l’eau de rinçage pour que l’ensemble du produit réagisse bien.

      Maintenant le résultat va beaucoup dépendre du bois utilisé. Les bois durs sont supposés avoir de meilleurs résultats comme la solution reste plus en surface, et est donc plus exposée aux UV, mais en contrepartie la couleur peut plus facilement se lessiver au rinçage. Il faut faire des essais pour trouver un juste milieu qui convient au résultat que vous voulez. 😊