Le Blog Argentique

Découvre la photo argentique !

Quel papier utiliser pour créer des cyanotypes ?

Quel papier utiliser pour créer des cyanotypes ?

Lorsqu’on fabrique des cyanotypes comme on l’a vu dans le tutoriel sur la création de cyanotype, que l’on veuille simplement s’amuser, ou produire de vraies créations artistiques, il n’est pas toujours facile de choisir le bon papier. En effet, suivant les marques, et les types de papiers, les résultats peuvent grandement varier. Et si on obtient des résultats magnifiques avec certains, d’autres peuvent avoir des résultats assez peu convainquant.

Mais si ce choix peut paraître compliqué à première vue, c’est en fait assez simple quand on connaît les particularités des différents papiers, et celles du cyanotype. Voici donc les clés pour bien choisir son papier à cyanotype !

Quelle épaisseur ?

Comparaison de l’épaisseur
de différents papiers
vue par transparence

Le premier point important est de choisir un papier suffisamment épais. Le liquide à cyanotype doit être bien imbibé dans le papier pour que la couleur soit correctement marquée. Et les papiers les plus fins en sont bien incapables. Adieu donc le simple papier d’imprimante très fin qui donnera une teinte pastelle dans la majorité des cas. De plus, les papiers trop fins ont tendance à se décomposer lors du rinçage, vous aurez donc tout le mal du monde à ne pas les déchirer.

L’épaisseur du papier se mesure en grammes par mètre carré. Il est nécessaire d’utiliser un papier à, au minimum, 160g/m2 pour obtenir de jolis cyanotypes. L’idéal étant de monter autour de 220g/m2, pour obtenir un papier qui soit légèrement cartonné, et donc bien moins fragile.

Il est bien sûr possible d’aller encore au-delà, avec des papiers à 300, voire 350g/m2, mais dans ce cas, l’épaisseur n’a plus vraiment d’impact sur le cyanotype. Ils auront simplement un aspect plus qualitatif et professionnel.

Un problème de pH

Exemple d’un cyanotype
qui a commencé à jaunir

L’autre point à ne pas négliger est le niveau de pH du papier. Le grand problème des cyanotypes est que la couleur bleutée se décolore lorsqu’elle est en contact d’éléments ayant un pH supérieur à 7. Le bleu laisse alors place à une teinte jaunâtre, bien loin du résultat attendu.

La majorité des papiers vendus dans le commerce ont ce qu’on appelle un tampon alcalin qui rend leur pH légèrement plus élevé. Il a pour but de permettre au papier de mieux se conserver dans le temps, mais, dans le cas des cyanotypes, il ne nous arrange pas vraiment.

Pour s’amuser sans se ruiner :

Si vous ne comptez pas exposer vos cyanotypes dans une galerie d’art, ou les conserver pendants plusieurs années, cette problématique ne devrait pas trop vous embêter. Ajouter un peu de vinaigre dans votre eau de rinçage devrait suffisamment réduire le pH de votre papier pour lui permettre d’avoir un résultat correct.

Vous pouvez donc vous diriger vers des papiers pour imprimantes assez épais, qui feront relativement bien le travail. En plus, leur coût est assez accessible, comptez de 2 à 15 centimes par feuille. Ce qui est idéal pour débuter, ou juste pour s’amuser avec des amis ou en famille. Après ce n’est pas le top de la qualité, il se peut que vos cyanotype jaunissent tout de même légèrement dans les zones les plus claires, ou que le papier s’abîme au fil des années, mais leur rapport résultat/prix est imbattable.

Le plus économique :

Le meilleur qualité/prix :

Pour faire de vraies créations :

De manière générale, quand on veut un résultat vraiment parfait, il est recommandé de se diriger vers des papiers utilisés pour l’aquarelle. En effet, les encres aquarelles ont des problématiques relativement similaires à ceux du cyanotypes. Ce sont donc souvent les papiers les plus adaptés. Privilégiez par contre les papiers au pH neutre qui n’attaqueront pas les pigments de vos cyanotypes.

Malgré tout, sur ce genre de papiers, on arrive assez vite à 0.50€, voire 1€ la feuille A4. Il est donc toujours bien de prévoir un papier un peu moins qualitatif à côté pour faire des essais, ou simplement pour pouvoir s’amuser de temps en temps. 😊

Si vous souhaitez aller plus loin, et faire de vrais oeuvres qui devront se conserver dans le temps, privilégiez les papiers 100% coton. Ceux-ci se conservent bien mieux que les papiers à base de cellulose (de bois). Néanmoins ils sont aussi souvent plus compliqués à trouver, et bien moins abordables.

Retrouve-moi sur
les réseaux sociaux !

Abonne toi à la Newsletter

pour être au courant des prochains articles !