Le Blog Argentique

Découvre la photo argentique !

Le test de la Kodak Gold 200

Le test de la Kodak Gold 200

La Kodak Gold 200 connue de nos jours est une pellicule issue d’une longue lignée de recettes différentes. D’abord apparue sous le nom Kodacolor VR-G en 1989, c’est seulement en 2007, après de nombreux changements dans sa composition, qu’elle devient celle qu’on connaît aujourd’hui.

Des images chaudes pour de chaudes journées

Offre partenaire

Vous pouvez retrouver cette pellicule
en vente sur la boutique partenaire :

Proche cousine de la Kodak ColorPlus, qui partage le même rendu de lumière et de netteté, la Gold dispose tout de même d’une température de couleur bien plus chaude, et d’un contraste légèrement plus puissant. C’est une pellicule qu’on apprécie principalement durant les journées ensoleillées. Son rendu de couleur assez unique vient parfaitement sublimer les photographies dès qu’un rayon de soleil accepte de se montrer. Les golden hour deviennent alors son terrain de jeu privilégié, où les tons orangés sont alors remarquables.

Si elle n’a pas la netteté d’une Kodak Ektar, ni le rendu ultra naturel d’une Portra, elle a parfaitement sa place pour la plupart des types de photographie. Son rendu reste tout de même suffisamment naturel pour pouvoir être utilisée dans (presque) tous les cas.

Que vous préfériez les portraits, les paysages, la photo de rue, ou que sais-je, elle sait se faire assez discrète pour ne pas prendre le dessus sur le sujet de vos photographies. Son grain léger et son rendu de couleur unique viennent simplement sublimer les images sans tomber dans une saturation vraiment trop marquée. Attention cependant aux tons vert clair ou aux ombres, qu’elle a tendance à tirer sur le jaune.

Accessible et polyvalente

Et si elle a longtemps été très appréciée pour faire partie des pellicules ayant les meilleurs rapport qualité/prix du marché des pellicules couleur, elle est maintenant nettement moins accessible du fait des multiples augmentations de prix effectuées par Kodak au cours des dernières années. Mais si son prix peut maintenant en rebuter certains, elle n’en reste pas moins très qualitative pour une pellicule destinée avant tout aux amateurs.

Sa recette actuelle en fait une pellicule très polyvalente et facile à utiliser. Y compris pour les plus débutants. Sa grande latitude d’exposition lui permet d’être utilisée dans des conditions de lumière vraiment pas idéale. Kodak indique eux-mêmes qu’elle peut être sur-exposée jusqu’à 2 stops et sous-exposée jusqu’à 3 stops. Avis aux débutants, elle acceptera donc très bien les erreurs d’exposition qui peuvent arriver au fil de vos photos.

Retrouve-moi sur
les réseaux sociaux !

Abonne toi à la Newsletter

pour être au courant des prochains articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.